Réduction starter pour indépendants à partir du 1er avril 2018

Bonne nouvelle ! À partir du 1er avril 2018, les indépendants à titre principal paieront une cotisation minimale réduite pendant la première année de lancement. Le conseil des ministres a d’ailleurs approuvé un projet de loi sur le sujet le 16 novembre 2017. Le gouvernement souhaite de cette façon diminuer la charge sociale de ces indépendants qui disposent souvent de bas revenus au début de leur activité et ainsi stimuler l’entrepreneuriat. 

Qu'est-ce qui change ?

Pour le moment, les indépendants à titre principal débutants paient une cotisation minimale calculée sur un revenu de 13 296,25 euros. À partir du 1er avril 2018, ce seuil sera réduit à 6866,25 euros pendant la première année de début. Par conséquent, la cotisation minimale passera pour cette période de 702,21 euros à 362,83 euros par trimestre (frais de gestion compris). Attention : il s’agit ici d’une cotisation minimale. Ceux qui gagnent plus de 6866,25 euros paient une cotisation annuelle de 20,50 %.

Cette réduction s’applique aux quatre premiers trimestres consécutifs de l’activité. À partir du cinquième trimestre de l’activité, l’indépendant paie à nouveau une cotisation minimale de 702,21 euros.

Pour qui ?

Cette mesure s’applique à tous les starters qui, au 1er avril 2018, se trouvent dans le premier jusqu’au quatrième trimestre de leur activité. Les indépendants suivants sont considérés comme « starters » :

  • Le starter à titre principal ;

  • L’indépendant et l’aidant en activité complémentaire ainsi que l’étudiant-indépendant qui décident de s’établir en tant qu’indépendants à titre principal ;

  • Le (la) conjoint(e) aidant(e) qui décide de s’établir à titre principal et qui n’était précédemment pas assujetti(e), à condition qu’ils n’aient pas été indépendants à titre principal au courant des 20 trimestres calendriers précédant le début de l’activité. 

Quand ?

Acerta calculera d’abord toujours une cotisation provisoire minimale de 702,21 euros. Si le revenu réel est inférieur à 13 296,25 euros, l’indépendant sera remboursé après le calcul des cotisations définitives. Cette régularisation s’effectue après environ deux ans.

L’indépendant débutant qui souhaite bénéficier immédiatement de cette mesure de réduction peut demander la réduction de la cotisation trimestrielle provisoire à un des montants suivants :

 

 

  • 362,63 euros si le revenu professionnel net estimé s’élève à 6866,25 euros maximum ou

  • 468,14 euros si le revenu professionnel net estimé s’élève à 8864,17 euros maximum.