La banque, partenaire financier de votre entreprise

Lancer une entreprise, ce n’est pas une activité en solo. Vous relevez un nouveau défi, pour lequel vous avez besoin d’un partenaire fiable, en particulier en ce qui concerne vos finances. Grâce aux avantages spéciaux pour les starters, la banque vous donne un coup de pouce.


Un compte à vue pour votre entreprise

Votre base financière : le compte à vue de votre entreprise. Assurez-vous d’en ouvrir un, même si ce n’est pas obligatoire dans le cas d’une entreprise unipersonnelle. Si vous n’en avez pas, comment allez-vous séparer vos paiements privés de vos paiements professionnels ? Si vous créez une société, vous n’avez pas le choix : vous devez ouvrir un nouveau compte à vue au nom de votre société. Sur ce compte, vous versez le capital à libérer.

C’est le numéro de ce compte qui doit apparaître, ainsi que le nom de votre banque, sur vos factures. Cette condition est indispensable pour pouvoir prétendre au paiement de vos factures. Si votre numéro de compte n’est pas mentionné sur vos factures, vous vous exposez même à une amende.


Services pour les starters

La banque vous conseille sur les prêts et les crédits. Elle vous aide aussi en ce qui concerne votre plan d’entreprise. Vous pouvez lui poser toutes vos questions de nature financière. De nombreuses banques proposent des outils spécifiques et des avantages aux starters, par exemple un compte professionnel gratuit les premières années.

Choisissez une banque qui vous convient. Pour ce faire, tenez compte de divers aspects :

  • Ma banque doit-elle se trouver à proximité de mon entreprise ?

  • Quelles sont les possibilités mobiles et en ligne ?

  • Puis-je obtenir un kit de starter sur mesure ou la banque propose-t-elle une offre fixe ?

  • Est-ce que je souhaite confier mes assurances à la banque ?


" Choisissez une banque en laquelle vous avez confiance. Si vous disposez d’un interlocuteur personnel, vous savez que vous n’êtes pas un numéro. "


Financez votre entreprise

Le rôle que la banque joue pour vous dépend de vos activités. Dans certaines professions, un starter doit peu investir. Dans d’autres, il a besoin d’un capital de départ considérable. Comment faire ? Si votre propre budget ne suffit pas, vous devez partir à la recherche d’un financement.

Avant d’accepter d’accorder un prêt, la banque demande généralement un apport personnel de 10 à 30 %. En outre, elle étudie d’abord votre dossier, y compris votre plan d’entreprise, dans les moindres détails.

Si vous êtes indépendant, vous pouvez aussi avoir besoin d’un crédit après votre lancement.

  • Si votre entreprise se développe et que vous voyez des opportunités, vous aurez peut-être besoin d’investir à nouveau.

  • En cas de revers financier, il est parfois nécessaire de demander une aide afin de traverser cette période difficile.


Débuter votre activité indépendante sans souci ? Faites confiance à Acerta.

Filip H.

plaide l’autonomie et se lance comme avocat du côté d’Anvers