Constituer une entreprise individuelle?

Liberté, le bonheur ? Dans une entreprise individuelle, vous prenez toutes les décisions vous-même, vous ne devez pas tenir une comptabilité pesante et le coût financier au démarrage n’est pas élevé. Toutefois, votre responsabilité n’est pas limitée. Votre patrimoine personnel sert donc à payer les dettes éventuelles de votre entreprise et, dans le pire des cas, peut être saisi.

Durée de lecture:

L’entreprise individuelle en quelques mots

  • Nombre minimum d’associés : sans objet 

  • Capital minimum : à déterminer librement 

  • Capital à libérer : sans objet 

  • Apport en nature : sans objet 

  • Plan financier : pas obligatoire 

  • Parts : sans objet 

  • Registre des parts : sans objet 

  • Acte : sans objet 

  • Cession de parts : sans objet 

  • Administration : le fondateur gère sa propre entreprise 

Liberté ? Oui ! Vous prenez les décisions rapidement et vous déterminez vous-même la part de votre bénéfice que vous investissez dans votre entreprise. Vous déterminez aussi vous-même le montant de votre capital de départ. Toutefois, une entreprise individuelle reste une question de droits et d’obligations. Votre responsabilité, par exemple, n’est pas limitée. Concrètement, cela signifie que tout ce que vous possédez, c’est-à-dire aussi votre patrimoine privé, peut servir à payer les dettes éventuelles de votre entreprise.  


Comparez !

Prenez le temps de réfléchir. Demandez conseil à des professionnels, parlez-en avec votre comptable ou votre expert-comptable. Comparez ici l’entreprise individuelle avec d’autres formes d’entreprise. Cliquer, c’est savoir !


« Dans une entreprise individuelle, vous prenez toutes les décisions vous-même, vous ne devez pas tenir une comptabilité pesante et le coût financier au démarrage n’est pas élevé. »


Vous avez d’autres questions ?

Tous les starters se posent des questions. C’est normal. Et vous souhaitez obtenir une réponse claire. C’est normal aussi.